wire-rack-1311161_1920.jpg

Cranio Facial Kinetic Science

Vous êtes spécialistes de la santé: pourquoi collaborer avec un thérapeute cranio-facial ?

Le thérapeute cranio-facial peut travailler avec les diagnostics posés par diverses disciplines spécialisées. Il augmente l'efficacité en réduisant le nombre d'examens et les avantages qui en résultent en termes de coût et de confort pour le patient sont évidents.

 

Mais pourquoi pouvez-vous avoir besoin d'une collaboration avec un thérapeute cranio-facial ?

handshake-2009195_1280.png

Les thérapeutes  formés à la faculté de médecine de l'université de Bâle proviennent de divers domaines professionnels. Ce sont ces mêmes professions qui peuvent être concernées par une prise en charge interdisciplinaire. Cette approche demande un effort de toutes les parties qui se pencheront ensemble sur le problème du patient. L'interdisciplinarité ne doit pas demeurée un vœu pieu, mais être vécue réellement, dans le respect de chaque discipline, non seulement par des transmissions d'informations, mais des rencontres autour de la problématique du patient.

Domaines concernés

chirurgiens

DOMAINE MEDICAL

  • Chirurgie maxillo-faciale

  • Médecine

  • Médecine dentaire

  • Médecine traditionnelle chinoise

  • Ophtalmologie

  • ORL

  • Orthodontie

  • Ostéopathie

  • Physiothérapie

  • Pédiatrie

  • Thérapie de la douleur

psychotherapy-1855678_1920.jpg

SCIENCES HUMAINES

  • Art thérapeute

  • Ergothérapie

  • Logopédie

  • Psychologie

  • Psychologie clinique

  • Autres thérapies de soins reconnues : hypnose,
    Reiki, hippothérapie, réflexologie, etc.

kindergarten-1322559_1920.jpg

PEDAGOGIE

  • Education de l'enfance

  • Enseignement

  • Enseignement spécialisé

  • Pédagogie spécialisée

Pourquoi la formation est-elle ouverte à des personnes ne provenant pas exclusivement du milieu médical ? Parce qu'il s'agit d'une approche globale de la personne, ce qui inclut, outre les aspects scientifiques (anatomie, manipulations), des compétences en communication, développement (de l'enfant) et observation.

Les travaux sur les fascias, notamment ceux du Dr. Guimberteau (Promenade sous la peau), ont démontré qu'un traumatisme  subit par le corps  à un endroit a des répercussions dans son entier, car les fascias sont présents partout en entourant muscles, organes, nerfs, etc. Ils forment des chaînes qui interagissent les unes avec les autres et touche aussi les émotions d'un individu.

 

On comprend dès lors l'importance qu'il y a à voir le corps dans sa globalité et non plus «en pièces détachées».

Les grandes lignes d'une thérapie cranio-faciale se basent sur les connaissances scientifiques suivantes :

 

1. k-o-s-t® d'après Codoni (orthophonie corporelle)

logo D.png

Le k-o-s-t® (Körper-Orientierung-Sprach-Therapie ou ortophonie corporelle - site en allemand) est un concept développé par la Dr. h.c. Susanne Codoni pour traiter les personnes atteintes de troubles de la parole et de l'expression ou de handicaps divers. Cette thérapie se situe au carrefour de la médecine traditionnelle, de la médecine complémentaire et de la pédagogie. Elle n'est pas réservée aux seuls logopédistes. Pour soigner les déficits fonctionnels du patient, cette vision holistique s'appuie sur les propres ressources de la personne. La coopération interdisciplinaire permet d'obtenir une vue d'ensemble et un concept de traitement basé sur celle-ci. Cette approche est fondée sur quatre piliers :

                                                    

Le thérapeute cranio-facial commence par observer la posture et la stabilise par les stimulations du k-o-s-t®. Il s'appuiera sur les diagnostics établis par d'autres professionnels ou s'ils sont inexistants ou si les faiblesses ou les écarts sont trop importants, il demandera l'aide d'un physiothérapeute ou d'un ostéopathe. La collaboration est ici importante pour communiquer ce qui a déjà été fait avec le patient. Le point de la communication vaut également pour la relation patient-thérapeute, sans quoi, les stimulations ne déploieront pas  leurs effets.

Le pilier de la communication est très important et se base sur les connaissances de la programmation neuro-linguistique (PNL).

Un orthodontiste ou un chirurgien maxillo-facial peut aussi avoir besoin d'une stabilisation posturale de son patient avant ou après un traitement, et nous le verrons plus loin, d'un réapprentissage d'une bonne déglutition et élocution.

Observation
Diagnostic
communication
Stimulation

Il arrive que des patients souffrent de récidives après leur traitement orthodontique. Cela peut être dû à une hypotonie corporelle générale, ce qui place la langue en position basale et  provoque, à chaque déglutition, des poussées contre les dents.

L'apprentissage du point de repos de la langue ainsi qu'un travail corporel tonique ciblé (p. ex. l'orthophonie corporelle - k-o-s-t® liée à F-A-I-T-H-Kids, de Jens Hentschel - allemand) permet  au patient qui suit ou a suivi un traitement orthodontique de maintenir une bonne occlusion dentaire.

F-A-I-T-H-Kids de Jens Hentschel 

image publiée avec l'aimable autorisation de Jen Hentschel - Alschwill/Pratteln      

Capture d’écran 2019-08-19 à 18.20.12.pn

Les conséquences d'un déséquilibre du bassin et de la mâchoire sur la colonne vertébrale

schéma_1_Codoni_FR.png

8.5 Le modèle Codoni, reproduit avec l'aimable autorisation de la Dr. h.c. Codoni, tous droits réservés. Tiré de "Funktionorienterte Logopädie" (2019) - 8 - P.130 - Ed. Spinger

Les tensions dans la mâchoire se répercutent dans toute la colonne vertébrale, perturbant la lordose des vertèbres lombaires, ce qui peut provoquer des douleurs de nuque, dorsales ou des genoux par surcharge de la colonne et compensations musculaires.

La difficulté pour poser un diagnostic (ce que le thérapeute ne fait jamais seul, surtout s'il n'est pas médecin lui-même) réside dans le fait de découvrir la cause première des problèmes. Est-ce une cause fonctionnelle ou structurelle, liée à la constitution ou à la génétique ?  Comme tout est lié dans le corps, on agit sur le bassin en travaillant au niveau de la mâchoire et vice-versa. C'est pourquoi la thérapie cranio-faciale ne sera pas forcément le premier élément d'une prise en charge. Un autre spécialiste peut être appelé en complément et ceci dans le respect des compétences de chaque spécialisation.

Un bon "case managment" doit être mis en place pour fixer les priorités de la prise en charge du patient.

 

2. FBL - Funktion Bewegungslehre (Théorie du mouvement fonctionnel)

Alma.png

Pour ses observations, le thérapeute cranio-facial utilise des termes que les physiothérapeutes formés à Bâle connaissent: la FBL (Funktion Bewegungslehre) de S. Klein-Vogelbach - site en allemand). Cette approche permet au thérapeute d'analyser la posture statique et la démarche et  d'en mesurer les écarts. Le thérapeute cranio-facial n'est pas physiothérapeute (à moins qu'il ait fait la formation du Master suite à son métier de physiothérapeute) . Il utilise les termes de la FBL pour observer et décrire la situation. Selon les observations faites, il proposera des exercices de stabilisation corporelle (à l'aide par exemple d'exercices de balles ou du k-o-s-t®, voire plus haut). Mais si les écarts sont trop importants, il aura besoin de l'aide d'un physiothérapeute ou d'un ostéopathe, voir d'un médecin. Ces connaissances permettent  au thérapeute de comprendre le diagnostic posé par le physiothérapeute.

Ces observations pourront être communiquées au spécialiste qui aura la tâche d'ériger la posture du patient. Ceci est un prérequis indispensable au travail d'une thérapie cranio-faciale réussie.

 

3. Thérapie myofonctionnelle: TMF

IMG-20180703-WA0004.jpg

Déglutition : vérification des points de contact de la langue au palais à l'aide d'une lampe ultra-violet

art-2174145_1280.jpg

La thérapie myofonctionnelle (développée dès les années 60 par Daniel Garliner en Floride) traite les dysfonctions oro-faciales. Par des exercices, elle aide le patient à positionner sa langue dans sa bouche et à trouver ou retrouver un bon schéma de déglutition. Cela ne concerne pas uniquement les enfants. En effet, certains adultes gardent une déglutition atypique toute leur vie. La position basse de la langue dans la bouche peut être la source de maux de tête, douleurs de nuque, problèmes respiratoires, mauvaise élocution, etc. La mastication n'est pas non plus optimale et provoque des troubles de digestion.

La TMF enseignée à Bâle porte le nom de "Basler Lällekonzept der myofunktionellen Therapie". C'est une vision holistique de la prise charge du patient, orientée sur un but, en travail interdisciplinaire.

Les logopédistes peuvent également faire appel à un thérapeute cranio-facial en complément à leur thérapie. Le thérapeute ne travaille pas sur les sons ou la prononciation,  mais sur la musculature.

 

Le visage est une part primordiale de notre identité. Il est le reflet de nos émotions, nous permet de communiquer, d'avoir une vie sociale et d'avoir confiance en soi. C'est pourquoi un psychologue peut  avoir également besoin d'un travail en interdisciplinarité. En effet, la thérapie cranio-faciale traite également les cicatrices (chéloïdes ou hypertrophiques). Non seulement pour la beauté (facteur social important) et l'image de soi, mais aussi parce que la peau est un capteur important de notre proprioception. Toute cicatrice perturbe les fascias et  la  perception du  corps dans l'espace.

Une thérapie peut aussi être utile suite à des opérations ou des accidents. Le chirurgien peut faire appel à un thérapeute cranio-facial suite à son intervention.

4. L'approche médicale

Les cours du Master Cranio Facial Kinetic science comprennent également l'étude de l'anatomie ainsi que du système nerveux, du système digestif, de l'embryologie, du développement du crâne, de la pathophysiologie du système stomatognathique, des dysfonctions cranio-mandibulaires, de l' orthodontie fonctionnelle, de l' optométrie fonctionnelle, etc.

 

Ces connaissances permettent au thérapeute cranio-facial de comprendre et expliquer au patient comment la thérapie agit sur les fonctions du corps pour intégrer de nouveaux schémas fonctionnels neurologiques.

woman-254133_1280_edited.jpg
 

Exemples non exhaustifs de collaborations possibles en fonction de votre profession :

Physiothérapie

Physiothérapeute

Ostéopathe

Un patient qui n'a pas un bon schéma de déglutition avec une position de la langue en pression constante sur l'os hyoïde peut bénéficier d'une thérapie cranio-faciale en même temps qu'une physio- ou ostéothérapie. La réussite du traitement en sera renforcée. Les effets se répercuteront sur toute la posture.
 

Docteur prendre la tension artérielle de

Médecin de famille

Une personne  qui rencontre des difficultés à déglutir, un patient accidenté avec des cicatrices, des maux chroniques dont on ne s'explique pas la cause (migraines, insomnies, problèmes de digestion, etc.). Ces pathologies peuvent trouver leur origine dans une mauvaise posture provoquée par la position de la langue dans la bouche ou un  schéma de déglutition atypique.

Un manque de tonus dans les lèvres peut aussi amener la personne a avoir des difficultés à boire et à retenir les aliments, ce qui va l'isoler socialement.

À l'écoute des poumons de bébé

Pédiatre

Les enfants qui ont des plagiocépahlies (avec port de casques), des fentes palatines, une respiration buccale, des défauts de langage, des hypotonies, des handicaps, des mauvaises habitudes telles que : lolettes, pouce, ronger les ongles, etc.

La stimulation de la posture engendre souvent des améliorations notables dans l'expression. L'apprentissage de la déglutition adulte permet un développement correct de la mâchoire et agit préventivement sur les malocclusions dentaires.

Les difficultés de lecture, d'apprentissage ou de concentration peuvent aussi provenir d'une mauvaise posture ou d'un tonus et stabilisation corporelle insuffisants.

zahnreinigung-1514693_1920.jpg

Dentiste

Orthodontiste

Chirurgien maxillo-facial

La thérapie cranio-faciale intervient suite à des traitements dentaires, orthodontiques ou chirurgicaux. Elle s'occupe des cicatrices, stimule les muscles faciaux, dénoue les tensions, agit sur le stress et rétablit les fonctions primaires oro-faciales suite aux opérations.

Elle agit aussi sur les mauvaises habitudes (lolette, pouce,...) qui perturbe un bon développement de la mâchoire et de l'emplacement des dents et est source d'échec de traitement ou de récidives des troubles.

Examen des oreilles

ORL

La respiration buccale ne permet pas une filtration ni un réchauffement de l'air par les voies nasales, ce qui a comme conséquence, des infections plus fréquentes. La thérapie apprend au patient à positionner sa langue correctement en bouche, et par des exercices, à renforcer les lèvres afin de pouvoir maintenir la bouche fermée et passer à une respiration nasale normale. Ceci peut avoir également un impact sur les ronflements.

optometrist-91750_1920.jpg

Ophtalmologue

Optométriste

La vue étant un des capteurs principaux de la posture, les muscles courts profonds de la nuque étant en lien étroits avec les yeux, une thérapie cranio-faciale est la bienvenue pour des patients tendus, stressés qui ont une pression constante sur les cervicales. La thérapie cranio-faciale agit sur la posture entière et peut être une aide complémentaire, tout comme l'optométrie fonctionnelle l'est pour une thérapie cranio-faciale réussie.

Il est important que le patient puisse se situer dans l'espace pour faciliter son quotidien. Pour aller plus loin : Interactions complexes entre les yeux et le cou, par D. Barell

Orthophoniste

Logopédiste

Les enfants qui manquent de tonus musculaire et qui n'ont pas une posture alignée peuvent bénéficier d'une thérapie cranio-faciale, en complément à la logopédie, ainsi que ceux qui ont une respiration buccale, une mauvaise position de la langue et une déglutition infantile persistante.

La thérapie est aussi efficace pour déshabituer les enfants aux lolettes et autres mauvaises habitudes qui perturbe l'alignement postural et nuit à la thérapie logopédique.

La thérapie myofonctionnelle n'est pas réservée aux personnes âgées ou aux enfants souffrant d'un handicap. On trouve beaucoup de déglutitions atypiques dans la population adulte qui n'ont pas été détectées et qui mènent à des maux chroniques inexpliqués.

Enfant Psychologue

Psychologue

Thérapies reconnues

Le k-o-s-t®  est très utile pour détendre les masseters et l'articulation cranio-mandibulaire en cas de bruxisme par exemple. L'angoisse et les peurs apportent leur lot de tensions dans le visage et le cou, qui se traduisent ensuite par des tensions dans l'entier du corps.

Le travail sur la posture et sur le visage est très utile pour développer ou restaurer la confiance en soi. Une bonne perception de sa respiration dénoue les tensions. Un patient souffrant de bruxisme suivi par un psychologue aura besoin en parallèle d'un traitement musculaire.

school-79612_1920.jpg

Educateur

Enseignant

L'enseignant ou l'éducateur sont des acteurs importants et devraient faire partie de tout réseau  thérapeutique.  Leurs   observations sont importantes pour les thérapeutes :  quelle est l'ergonomie en classe, quel est le comportement de l'élève, sa dynamique, où en est-il dans son développement ?

Cela ne doitpas  être  oublié ,  car les enfants  passent  beaucoup de temps à l'école ou en structure d'accueil extra-familial.

Il est important de connaître le développement cognitif d'un  enfant pour savoir ce que l'on peut attendre de lui dans sa collaboration  à la thérapie.

Littérature :  pour aller plus loin, sources scientifiques

 

 

  • Les fascias :        

    • MYERS T. (2018) Anatomy trains - Les méridiens myofasciaux en thérapie manulle - Traduction de la 3ème édition - Ed. Elsevier

    • GUIMBERTEAU J.Cl. et ARMONSTRONG C. (2016) -  L'architecture du corps humain vivant - Ed. Sully - 56005 Vannes

    • ARTE sur youtube : Fascinants fascias : les alliés secrets de notre organisme

  • FBL :

    • SPIRGI-GANTERT I. et SUPPÉ B. (20014) - FBL Klein-Vogelbach Funktional Kinetics, Die Grundlagen, 7. Auflage (D) - Ed. Springer

    • KLEIN-VOGELBACH S. (1995) - Gymnastique sur ballon -  Ed.  ELSEVIER / MASSON (épuisé - disponible à la médiathèque de Macolin) Version allemande :

    • SPIRGI-GANTERT I. et al (20016) - FBL Klein-Vogelbach Funktional Kinetics, Ballübungen, 6. Auflage (D) - Ed. Springer

  • Posture :

    • DONSEZ B. (2015) - Gérer la lombalgie autrement ... La méthode DIIP : approche kinésithérapeutique et préventive - Ed. SAURAMPS MEDICAL - 34000 Montpellier

    • JULLY J.-L.m (2017) - Anatomie de la posture et du mouvement , Chaînes ostéo-musculaires du sujet sain et pathologique - Ed. Deboeck Supérieur - 75015 Paris

    • BRICOT B. (2009) - La reprogrammation posturale globale - Ed. SAURAMPS MEDICAL - 34000 Montpellier

  • TMF : thérapie myofonctionnelle (lectures principalement en allemand) :

    • CODONI S. - diverses publications à consulter ici (allemand)

    • MAURIN N. (1988) - Rééducation de la déglutition et des autres fonctions buccales dans le cadre des dysmorphoses dentaires - Ed. L'Ortho - 62630 Isbergues (F)

    • Film étonnant à visionner : la langue comme vous ne l'avez jamais vu !

  • CODONI et al. (2019) - Funktionsorientierte Logopädie: Der Einfluss von Haltung und Bewegung auf Schlucken, Spreche und Sprache - Ed. Springer ( Allemand)

  • Articles scientifiques (allemand, sauf les articles de la revue Physio) : PDF à consulter

  • Films de présentation du LWZ (Lippen-Wangen-Zungen Trainer : LWZ-Films (brochure disponible en français demande par e-mail sur le site : www.tcfjura.ch)

 

Liens utiles :

Liste des thérapeutes diplômés

 

Association des thérapeutes cranio-facial (allemand) :  https://www.fksc-mft.ch/Verband/

Renseignements sur la formation : advanced studies unibas